La guérison prend du temps

La guérison prends du tempsSe guérir d’un rhume prend environ de 5 à 10 jours, se guérir d’une grippe prend environ le même nombre de temps ou un peu plus long. Se guérir d’une déchirure mineure à un muscle, environ 6 semaines, une séparation d’épaule en jouant au hockey, 5 semaines (par expérience) une entorse sévère à un poignet ou à une cheville peut-être 1 an, une subluxation vertébrale causé par des années d’abus et d’insouciance à la santé de sa colonne, la guérison prend du temps…

Quand j’étais petit et qu’on demeurait sur la ferme, mon père peinturait tout nos outils en rouge puisqu’il disait que si on les perdait, ils seraient plus faciles à retrouver. Mais un vieil outil qui était fraîchement peinturé n’est pas revenu à neuf. C’est encore un vieil outil sous la couche de peinture fraîche, avec la même rouille et les mêmes faiblesses acquises durant les années. Une fois qu’on a peinturé l’outil, on ne peut pas l’utiliser tout de suite, puisque la peinture doit sécher. L’outil doit se reposer après son traitement. On se doit de repeinturer l’outil parce qu’au fil du temps, la nouvelle peinture s’en va et la rouille revient à la surface. On doit prendre soin de nos outils.

La guérison prend du temps !!!

Dr. Patrick Cadieux, chiropraticien, B. Sc., D.C.
Maximisez votre santé, maximisez votre vie!


La posture chez les enfants

Enfant mal de dosDurant l’année scolaire, saviez-vous qu’environ 3% des enfants sont susceptibles de développer une scoliose en raison d’une mauvaise posture? Dès aujourd’hui, encouragez votre enfant à se tenir bien, bien droit.

La posture reflète l’état de la colonne vertébrale, et influence directement la santé, compte tenu de l’interaction entre la colonne vertébrale, le système nerveux et les organes. Les bienfaits d’une posture adéquate touchent autant la qualité du rendement, le bien-être, la coordination, la force, la résistance, la confiance en soi, l’équilibre et l’agilité, en participant à un développement physique et mental optimal.

Une mauvaise posture peut résulter d’une désorganisation de la biomécanique normale de la colonne vertébrale provenant d’un accident, d’une chute, d’embonpoint ou de stress. La gravité terrestre peut également l’induire si la colonne s’éloigne de son axe normal. Elle devient alors vulnérable aux forces gravitationnelles et subit un écrasement des tissus environnants, lesquels s’usent plus rapidement.

Une bonne posture limite les stress infligés aux articulations, aux muscles et au système nerveux, et éloigne les scolioses, les débalancements musculaires, articulaires et nerveux pouvant tôt ou tard entraîner bursites, tendinites, entorses, spasmes ou engourdissements.

Comment bien se tenir en classe?

L’enfant doit prendre soin d’asseoir ses fesses au fond du siège. De cette façon le dos est adéquatement appuyé au dossier de la chaise.

Ses deux pieds doivent reposer au sol et devant lui. Croiser les jambes crée un désalignement du bassin, entraînant des répercussions à la colonne. Aussi, laisser les pieds pendre dans les airs engendre une pression derrières les cuisses et une tension au bas du dos. Les pieds doivent donc toujours reposer au sol.

Lors de la période des travaux, il doit conserver le dos et le cou bien droits et éviter de coller les yeux à sa feuille. Fléchir la colonne de façon prolongée peut provoquer des tensions articulaires, musculaires, et nerveuses. Pencher la tête vers l’avant peut aussi être à l’origine de l’apparition de maux de tête. L’utilisation d’un support ou simplement surélever le livre de lecture peut empêcher une posture inadéquate de la tête et du cou.

Comment bien se tenir devant l’ordinateur?

Le clavier et la souris doivent être près du corps. Cela contribue encore une fois à relâcher la tension musculaire. L’utilisation des appuis-bras rend la posture encore plus optimale.

L’écran d’ordinateur doit être situé à un bras de distance de l’enfant, directement devant lui. Le dessus de l’écran doit être à la hauteur de ses yeux. Si l’écran est en angle avec le poste de travail, la tête de l’enfant et possiblement son tronc se retrouveront en torsion soutenue. De cette façon, la distance et la hauteur de l’écran auront un impact direct sur la position de son cou. Un écran trop bas entraînera une hyper-flexion du cou, alors qu’un écran trop haut, une hyper-extension.

Dr. Patrick Cadieux, chiropraticien, B. Sc., D.C.
Maximisez votre santé, maximisez votre vie!


Dépression majeure aidée par la chiropratique

DépressionUne étude publiée dans le JVSR édition du 23 avril 2008 a démontré l’amélioration de l’état de santé d’un patient qui souffrait de dépression majeur.

De cette étude de cas un homme de 46 ans souffrait de sa troisième dépression s’est présenté pour recevoir des soins chiropratiques. En plus du diagnostique de dépression, l’homme avait plusieurs symptômes reliés à sa dépression comme douleur généralisée au cou et au bas du dos, anxiété, fatigue et une diminution de l’appétit. Il souffrait aussi des effets secondaires des médicaments (paxil), diminution de la libido, étourdissement, faiblesse musculaire, insomnie et transpiration excessive.

Un questionnaire standardisé conçu sous le nom de SF-36 a été utilisé pour connaître et
déterminer le statut initial du patient et aussi sa réponse aux soins chiropratiques. Le SF-36 est un questionnaire avec 36 questions, il a été utilisé et testé par les autorités fédérales américaines pour déterminer l’amélioration de la qualité de vie suite à une intervention ou traitement particulier. Le résultat de l’américain moyen est de 50 sur le SF-36.

L’homme de 46 ans s’était donné un résultat de 40 sur l’aspect physique et de 25 sur l’aspect mental. L’examen initial chiropratique était consisté de radiographies et autres tests qui ont révélé plusieurs subluxations vertébrales.

Après seulement trois visites le patient a rapporté une diminution d’anxiété et de fatigue et une augmentation de sa force musculaire . Durant ses soins, les douleurs au cou et au bas du dos sont disparues, ainsi que ses étourdissements.

Après 11 mois de traitements, sa dépression s’est de beaucoup améliorée d’après le SF-36 et son résultat du questionnaire de santé global.

La chiropratique peut aider au niveau physique et aussi mental. Ce n’est pas facile entre les deux oreilles quand on a toujours mal.

Parlez-en.

Dr. Patrick Cadieux, chiropraticien B. Sc., D.C.
Maximisez votre santé, maximisez votre vie!